Les Devoirs des SP

*** Les Devoirs des Sapeurs Pompiers ***


La première année de l'engagement constitue une année probatoire au cours de laquelle il peut être mis fin à tout moment aux fonctions de l'intéressé en cas d'insuffisance de ce dernier.

Résidence : 

Les sapeurs-pompiers volontaires sont affectés dans un centre d'incendie et de secours en fonction de leur résidence principale qui doit se trouver dans un secteur qui permette à l'intéressé de rejoindre la caserne dans un délai acceptable. A titre dérogatoire, un sapeur-pompier volontaire pourra résider dans un département limitrophe sous réserve qu'il puisse participer efficacement à l'activité de son Centre d'Incendie et de Secours d'affectation.

Obéissance : 
Tout sapeur-pompier volontaire doit obéissance à ces supérieurs. En cas de manquement, graves à la discipline, une procédure peut alors s'engager, accompagnée de sanctions prévues par les textes.


Présence : 
Tout sapeur-pompier volontaire absent sans excuse valable plus de trente jours consécutifs verra son engagement résilié d'office.

Hygiène et sécurité : 

L'introduction, la vente et la consommation de boissons alcoolisées est interdite à l'intérieur des locaux de la caserne. Lorsqu'un sapeur-pompier présente des signes d'ivresse ou de toxicomanie pendant son service, le gradé responsable est autorisé à faire procéder à un contrôle de dépistage. Des poursuites disciplinaires pourront être engagées à l'encontre des contrevenants.
Lorsqu'un sapeur-pompier en service est amené à consommer des médicaments susceptibles d'avoir une incidence sur sa vigilance, son comportement ou ses activités, il doit en rendre compte au médecin du SSSM dont il dépend.
Il est interdit de fumer dans l'ensemble des locaux de la caserne à l'exception des endroits prévus à cet effet.

Formation : 

Dans le cadre de l'exercice de leurs missions, les sapeurs-pompiers volontaires sont tenus de suivre une formation initiale qui doit leur permettre d'acquérir les techniques de secours ainsi qu'une formation continue dans le cadre d'exercices, de manœuvres et de séances d'instruction.
Les nouvelles recrues doivent au cours des trois premières années de leur premier engagement acquérir les modules secours à personnes (SAP), incendie (INC), protection des biens et environnement (PBE), cadre administratif et juridique (CAJ).
Certaines dispenses peuvent être accordées en fonction des qualités détenues par le candidat (SPP, JSP).
Chaque sapeur-pompier volontaire doit suivre une formation de maintien des acquis d'une durée minimale de 5 heures par mois.


Service : 

Tout sapeur-pompier volontaire s'engage à porter secours et à participer aux activités opérationnelles, de formation et de service. L'engagement comporte notamment l'obligation implicite d'assurer des périodes de gardes ou d'astreintes définies par le chef de centre.
Les sapeurs-pompiers volontaires placés en arrêt de maladie ou victimes d'un accident de travail au titre de leur activité professionnelle doivent déclarer leur situation à leur chef de centre dans les 24 heures et lui transmettre une copie du certificat d'arrêt de travail dans les 48 heures. Ils ne peuvent pas participer à l'activité du service.

Respect des locaux et du matériel : 
Tous les sapeurs-pompiers sont tenus d'assurer la propreté et la bonne tenue des locaux dans lesquels ils évoluent. Les conditions d'exécution des travaux d'intérêts généraux sont définies par les chefs de centres.
Périodiquement et suivant les modalités définies par le chef de corps, les matériels et engins font l'objet de contrôles de fonctionnement. Toute anomalie ne pouvant être réglée sur le champ par le vérificateur doit être signalée au supérieur hiérarchique. Les matériels et installations du corps ne doivent pas être utilisés à des fins personnelles sauf à titre exceptionnel et après autorisation du chef de centre pour le CIS.

Réserve et secret professionnel : 
Les sapeurs-pompiers doivent être courtois envers le public. Ils doivent garder en permanence leur calme et leur sang-froid.
Conformément au statut de la fonction publique, aux articles 9 et 10 du Code de déontologie médicale et à l'article 226-13 du Code pénal, les sapeurs-pompiers sont tenus à la discrétion et au secret professionnel et médical. En conséquence, ils ne doivent délivrer à quiconque, a fortiori aux médias, des faits ou informations dont ils ont eu connaissance dans l'exercice de leurs fonctions sans autorisation de leur hiérarchie.
Les informations communiquées aux médias à l'occasion d'interventions ou de tout événement intéressant le service, ne pourront l'être que par des personnels dûment habilités par le chef de corps.

Entretien physique : 

Les sapeurs-pompiers sont tenus de participer aux séances de sport organisées dans le cadre de leur service et notamment d'effectuer une fois par an le parcours sportif des sapeurs-pompiers.

Contrôle médical : 
Tous les sapeurs-pompiers du corps départemental sont soumis aux conditions médicales d'engagement, de contrôle d'aptitude et au suivi médical prévus par les textes réglementaires. Les examens obligatoires sont pratiqués par un médecin de sapeurs-pompiers habilité qui fait connaître l'avis d'aptitude médicale à l'autorité d'emploi.

Ajouter un commentaire
 
↑ Haut de page ↑

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site

SITE ACTUELLEMENT EN COURS DE REFONTE,

IL EST POSSIBLE QUE VOUS PUSSIEZ RENCONTRER DES DIFFICULTEES LORS DE VOTRE NAVIGUATION SUR LE SITE

Merci de votre compréhension

×