Le plan rouge

Le plan rouge a été créé par la loi n°87-565 du 22 juillet 1987 . Le décret n° 88-622 et la circulaire n° 89-21 en précisent le contenu.

Déclenchement du plan

La seule autorité habilitée pour déclencher le plan rouge est le préfet. Cependant, pour des raisons évidentes d’efficacité, dès réception de l’alerte, le SAMU et les sapeurs-pompiers prennent les dispositions nécessaires.

Ils rendent compte de la situation sous la forme d’un premier bilan au cadre de permanence de la préfecture (directeur de cabinet, sous-préfet de permanence, agent d’astreinte du SIACEDPC ]...) Ce bilan fait état de la localisation de l’accident, de sa nature, de sa gravité, du nombre de victimes.

Le plan est déclenché lorsque les moyens habituels de secours ne suffisent plus, et qu’il est nécessaire de coordonner l’action de différents services de l’Etat. Il peut s’agir d’un accident avec de nombreuses victimes (en général plus d’une dizaine) ou d’une situation qui laisse prévoir la possibilité d’un grand nombre de blessés à venir (exemple : mutinerie dans un établissement pénitentiaire).

Le préfet peut déclencher tout autre plan d’urgence requis pas la situation (exemple : plan ORSEC, plan blanc).

Dès le déclenchement du plan, il informe le préfet de zone de défense et le procureur de la République.

 

d'autre information à venir ...

 

↑ Haut de page ↑

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site

SITE ACTUELLEMENT EN COURS DE REFONTE,

IL EST POSSIBLE QUE VOUS PUSSIEZ RENCONTRER DES DIFFICULTEES LORS DE VOTRE NAVIGUATION SUR LE SITE

Merci de votre compréhension

×