Intervention diverse

 

INTERVENTIONS DIVERSES 
RECONNAISSANCE DE LA SITUATION EN PRESENCE D 'INONDATION
RECONNAISSANCE DE LA SITUATION EN PRESENCE D'INONDATION
PREAMBULE

 
Les causes d'inondation sont multiples (violent orage, infiltration par remontée des eaux d'égouts ou de plans d'eau, fuite sur une canalisation d'alimentation ou d'évacuation, rupture d'une conduite intérieure ou sous trottoir, robinet laissé ouvert, égout fissuré...).


Toute opération d'assèchement de locaux doit être précédée d'une reconnaissance approfondie des lieux.
LA RECONNAISSANCE A POUR BUT
De décider s'il faut couper le courant électrique.
De s'assurer s'il y a ou non un transformateur électrique dans les locaux sinistrés. 
Si oui, demander l'Electricité de France, l'officier de garde et n'entreprendre l'assèchement qu'après avis du service compétent.
SUITE
De déterminer et de supprimer, si possible, la cause de l'inondation (fermeture d'un robinet, vanne, contre-barrage, remise en place d'un hermétique ou consolidation à l'aide de ciment).
De définir la nature et le nombre de locaux inondés le volume et la hauteur d'eau de repérer le lieu de déversement de l'eau à épuiser de définir les moyens à demander par message pour effectuer l'opération :
SUITE
Motopompe, longueur et diamètre des tuyaux d'alimentation et de refoulement, ” hydro-éjecteur ”, etc....
Il arrive qu'une inondation de très faible importance, intéressant un local en terre battue, ne présente aucun danger pour les biens ou les installations. 
Il peut en être de même lorsque le sous-sol dispose de moyens d'évacuation. 
Dans ce cas, les sapeurs-pompiers n'interviennent pas mais rassurent et informent le sinistré.
SUITE
Certains sous-sols d'immeubles se trouvent à un niveau voisin de celui d'un égout ou d'un plan d'eau. 
En période de crues ou d'orages, l'eau de l'égout ou d'un plan d'eau peut inonder les sous-sols. 
Il est alors inutile d'effectuer l'épuisement. 
Il faut attendre la fin de la crue ou de l'orage.
NOTA
Pour une opération d'assèchement de locaux, il faut mettre en œuvre les motopompes d'épuisements.
Pour les techniques d'emploi se reporter à la fiche pédagogique suivante.
FORMATION DES JSP
FICHE PEDAGOGIQUE N° 3.24 b
Correspondance avec la FIA des SPP.
DIV 1
Scénario pédagogique : A1 et A2.
UTILISATION ET FONCTIONNEMENT DES MOTOPOMPES 
LES MOTOPOMPES D'ÉPUISEMENT 
I. LES MOTOPOMPES D'ÉPUISEMENT THERMIQUE
Les MPE thermiques sont composées d'une pompe et d'un système d'amorçage.
Il en existe de nombreux types ,avec des débits variables (généralement 1000 l/mn), sous une faible pression (4 bars).
Suite
La hauteur limite d'aspiration dépend essentiellement de la forme de la crépine. 
Il existe des crépines extra-plates permettant d'aspirer de faibles hauteurs d'eau (environ 1 cm).
PRÉCAUTIONS D'EMPLOI
Les MPE thermiques doivent être placées à l'extérieur, afin d'éviter les risques d'intoxication du personnel par les gaz d'échappement.
La faible pression au refoulement impose de débiter à gueule bée ou de n'utiliser que le minimum de tuyaux d'évacuation avec une faible dénivelée. 
Suite
La mise en œuvre d'une motopompe d'épuisement, s'effectue en binôme en respectant la procédure suivante:
Rôle du Binôme Épuisement 
(Chef et équipier) 
Ils mettent en place le matériel d'épuisement ( Motopompe, tuyaux d'aspiration, crépine, et commande).
Ils alignent les aspiraux et montent la ligne d'aspiration ;
NOTA : 
Le montage de la ligne d'aspiration s'effectue à partir de la crépine.
1° Fonction du Chef 
Pour monter la ligne d'aspiraux il :
fait face à l'équipier, les pieds de part et d'autre du tuyau ;
serre les raccords à l'aide des clés ;
Puis :
Raccorde la ligne d'aspiraux sur la pompe ; 
Aide le l'équipier à immerger la crépine ;
Procède au démarrage du moteur thermique de la motopompe ;

Procède à l'amorçage de la motopompe ; 
Pendant la manoeuvre d'épuisement :
Il contrôle le fonctionnement de la motopompe et de l'épuisement.
2° Fonction de l'Équipier 
Pour monter la ligne d'aspiraux il :
fait face à l'équipier, les pieds de part et d'autre du tuyau ;
veille à ce qu'aucun corps étranger ne s'introduise entre les joints ;
serre les raccords à l'aide des clés ;
Puis :
Amarre si nécessaire la crépine à la commande ; 

Immerge la crépine ;
Attache l'autre extrémité de la commande si nécessaire ;
Aide le Chef pour l'amorçage de la pompe.
Contrôle l'épuisement.
Pendant la manoeuvre d'épuisement :
Il veille à ce que des corps étrangers, ne viennent pas obstruer la crépine, 
Il la nettoie fréquemment. 
REMARQUE
Montage de la ligne d'aspiration :
La ligne d'aspiration doit être disposée après fixation en pente régulière montant vers la pompe.
Il faut éviter l'aspiration « en col de cygne », par risque de poche d'air, qui empêche bien souvent de créer le vide dans la ligne d'aspiration. (Voir Schéma )
Schéma
Montage de la ligne d'aspiration :
2. LES POMPES HYDRAULIQUES
A- HYDRO-ÉJECTEURS
Ces appareils offrent deux possibilités d'emploi :
l'épuisement de volumes d'eau limités ;
Suite
le pompage à partir d'une nappe d'eau dans laquelle la mise en aspiration d'une pompe n'est pas normalement possible (éloignement par rapport au point de stationnement de la pompe, trop grande dénivelée entre cette dernière et la nappe d'eau...) 
Suite
Ils permettent en particulier la réalimentation de tonnes d'engins porteurs d'eau ou de réserves artificielles par l'intermédiaire de la pompe même d'un engin ou d'une motopompe. 
FONCTIONNEMENT
Sous l'effet de l'eau, envoyée en pression dans l'appareil par un établissement de tuyaux de 45, un phénomène d'aspiration se produit dans le dispositif «éjecteur », immergé dans la nappe ; 
L'eau « motrice » et l'eau « aspirée » s'évacuent par la tubulure de refoulement dans un établissement de tuyaux de 70.
Suite
Pour mettre l'hydro-éjecteur en fonctionnement, il faut disposer au départ d'une certaine quantité d'eau qui est refoulée par une pompe dans l'établissement de tuyaux de 45 ; 
Cette eau peut être prise dans la tonne même d'un engin-pompe, dans une réserve artificielle ou naturelle.
Une fois le cycle amorcé, l'alimentation de l'appareil est assurée par une partie de l'eau qui en provient.
B- VIDE-CAVE
Ils servent à épuiser l'eau dans les sous-sols, caves, excavations, jusqu'à des profondeurs pouvant atteindre 25 m au maximum.
Suite
Le vide-cave se présente sous la forme d'un groupe monobloc comprenant une turbine hydraulique motrice et une pompe centrifuge réceptrice, montées sur un même arbre. 
Suite
L'alimentation en eau sous pression de la turbine motrice se fait au moyen d'un tuyau de 70.
L'évacuation de cette eau d'alimentation et du liquide pompé se fait par un collecteur général de refoulement muni d'un demi-raccord mâle à vis de 100, sur lequel on branche un tuyau de 110.
FONCTIONNEMENT
L'eau en pression, qui arrive par le tuyau de 70, met en mouvement la turbine et se dirige ensuite vers le collecteur central d'évacuation.
La turbine fait tourner la pompe centrifuge montée sur le même axe. 
Suite
L'eau à évacuer traverse la crépine puis, du centre de la pompe, elle est chassée à l'extérieur, remonte dans le collecteur latéral pour rejoindre l'eau d'alimentation dans le collecteur central d'évacuation sur lequel est branché un établissement de tuyaux semi-rigides de 100 (de préférence) ou souples de 110.
Comme l'hydro-éjecteur, le vide-cave peut, dans certaines conditions, être employé pour l'alimentation d'un engin pompe.
3. LES POMPES ÉLECTRIQUES
L'utilisation des pompes électriques est très simple : 
il n'y a pas besoin de dispositif d'amorçage et leur rusticité est grande. 
Suite
Ce type de pompes est très utilisé sur les chantiers du bâtiment et des travaux publics. 
Il faut disposer d'une alimentation électrique (secteur ou groupe électrogène). 
FONCTIONNEMENT
Le câble électrique comporte une gaine d'amenée d'air jusqu'au moteur;
Ne jamais immerger la fiche du câble :
La prise de courant utilisée doit comporter une prise de terre ;
La pompe doit toujours être dans l'eau lors de son fonctionnement, mais jamais immergée.
Suite
Ne pas poser la pompe à même le sol du local à épuiser (ou le fond d'un puisard) mais intercaler un objet (une brique par exemple) pour la dégager, afin d'éviter l'aspiration de boue ou de sable.
Avant toute manipulation de la pompe, débrancher la prise de courant.
Ne transporter la pompe qu'au moyen de sa poignée.

Ajouter un commentaire
 
↑ Haut de page ↑

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site

SITE ACTUELLEMENT EN COURS DE REFONTE,

IL EST POSSIBLE QUE VOUS PUSSIEZ RENCONTRER DES DIFFICULTEES LORS DE VOTRE NAVIGUATION SUR LE SITE

Merci de votre compréhension

×