Suite accueil

Le 17 mars 2011, le Chef de l’Etat a donné une impulsion majeure à la sécurité civile, répondant ainsi aux demandes fédérales.

A notre grande satisfaction, le président de la République s’est prononcé jeudi 17 mars, à l’occasion de l’inauguration de l’ENSOSP, en faveur de plusieurs dossiers majeurs portés par la FNSPF, confirmant ainsi les orientations annoncées lors de sa rencontre avec le colonel Vignon le 31 janvier dernier.

A souligner en particulier :  

 

-        Un plein soutien à la proposition de loi du député Pierre Morel A L’Huissier qui vise à mieux protéger juridiquement, pénalement et socialement le sapeur-pompier volontaire, et la confirmation de son examen à l’Assemblée nationale le 9 mai, avec une volonté d’adoption dans les meilleurs délais.  

 

-        Un hommage appuyé tant au volontariat, vecteur de lien social et socle du maillage territorial de notre organisation des secours et de gestion des crises, qu’au rôle historique joué par le réseau associatif fédéral (amicales, unions départementales et régionales, Fédération nationale) des sapeurs-pompiers.  

 

-        La reconnaissance des sapeurs-pompiers comme véritable « force en charge de la sécurité des Français » aux côtés de la police et la gendarmerie, et la sécurité civile comme second pilier de la sécurité nationale – donnant ainsi l’impulsion politique réclamée par la FNSPF pour la construction d’un dispositif renforcé de sécurité civile et de protection des populations.  

 

-        La création d’une « grande direction générale de la sécurité civile », destinée à unifier les dispositifs et à regrouper les acteurs de la planification et de la gestion des crises, séparés depuis la réorganisation du ministère de l’Intérieur en 2008, et dans laquelle les sapeurs-pompiers trouveront toute leur place.  

 

-        Le rétablissement pérenne du cofinancement de l’ENSOSP par l’Etat, aux côtés des collectivités territoriales, confirmant son statut d’établissement public national et par voie de conséquence la tutelle de l’Etat. De plus, lui sera rattaché le futur centre civilo-militaire de formation et d’entraînement au risque NRBC-E prévu par le Livre blanc sur la défense et la sécurité nationale.

 

-        L’aboutissement du décret en préparation, destiné à moderniser le cadre de gestion tant des directeurs de SDIS, répondant en cela à une demande des présidents de conseils généraux, que des officiers au service de l’Etat (direction de la sécurité civile, états-majors interministériels de zone, ENSOSP). Ce texte doit permettre de fluidifier les parcours professionnels, d’ apporter de l’ingénierie de sécurité civile à l’Etat dans le domaine de la préparation et de la gestion des crises et d’ouvrir l’accès des officiers de sapeurs-pompiers aux structures nationales de décision stratégique et aux postes de la haute fonction publique de l’Etat – dont comme l’a spontanément annoncé Nicolas Sarkozy, la désignation d’un préfet parmi les officiers supérieurs de sapeurs-pompiers dans les prochains mois.  

 

-        Un intérêt manifeste pour les propositions de la FNSPF et des syndicats SNSPP-CFTC, Force ouvrière, Avenir Secours et UNSA sur la réforme de la filière des sapeurs-pompiers professionnels.  

 

-        La poursuite par l’Etat de l’effort de modernisation des équipements de sécurité civile : modernisation de la flotte d’avions de la sécurité civile, développement de l’emploi des drones, mutualisation des hélicoptères de la sécurité civile et de la gendarmerie nationale.  

 

 

 Des décisions et prises de position qui témoignent de la volonté du Président de la République d’inscrire la sécurité civile dans le cadre de la compétence partagée entre l’Etat et les collectivités territoriales et de réévaluer à la hausse, face à la multiplication des crises, la place de la sécurité civile et de ses acteurs dans le champ des politiques publiques.   

 

Source : Pompiers.fr

Ajouter un commentaire
 
↑ Haut de page ↑

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site

SITE ACTUELLEMENT EN COURS DE REFONTE,

IL EST POSSIBLE QUE VOUS PUSSIEZ RENCONTRER DES DIFFICULTEES LORS DE VOTRE NAVIGUATION SUR LE SITE

Merci de votre compréhension

×