Les pompiers trop longs à intervenir

  • Par pompiers-18
  • Le mercredi 08 février 2012
  • Commentaires (0)

La chambre régionale des comptes d’Ile-de-France a rendu son verdict sur le fonctionnement des secours dans le département. Des améliorations sont à apporter.

Problèmes de recrutement, retards dans le schéma de départementalisation, délais d’intervention non respectés… telles sont quelques-unes des conclusions du rapport de la chambre régionale des comptes d’Ile-de-France à propos du service départemental d’incendie et de secours des Yvelines (Sdis). Passage en revue des points forts et des points faibles établis par la chambre régionale. 

Des délais d’intervention trop longs. Dans certains secteurs du département, entre l’appel passé aux pompiers et leur arrivée, il s’écoule au moins vingt minutes. C’est le cas pour les communes de Tilly, Flins-Neuve-Eglise ou encore Boissets. A Neauphle-le-Vieux, Blaru, Saint-Martin-la-Garenne, Le Tartre-Gaudran, il faut compter au moins vingt-deux minutes. En ville, la couverture du secours aux personnes se faisait en plus de dix minutes dans 44% des cas et en plus de quinze minutes dans 11% des cas. Le délai d’intervention pour un incendie se faisait en plus de dix minutes dans 70% des cas et en plus de quinze minutes dans 20% des cas. Alexandre Joly, président du service départemental de secours et d’incendie, fait état d’un délai d’intervention moyen de neuf minutes et vingt-trois secondes. Le prochain schéma départemental d’analyse et de couverture de risques (SDACR), élaboré cette année, aura pour objectif d’améliorer le temps d’intervention.

Un des plus importants Sdis de France. Le Sdis des Yvelines figure parmi les plus importants de France avec 2712 sapeurs-pompiers volontaires, 1312 professionnels et 178 administratifs. Pour fonctionner, il dispose d’un budget de 120 M€. La chambre régionale des comptes souligne « la situation financière saine avec un taux d’endettement nul » du Sdis.

En 2009, ces soldats du feu ont assuré 102723 interventions, soit une toutes les cinq minutes et sept secondes. Le secours à personnes occupe pour 77,4% de l’activité, les incendies et explosions 7,8%, les accidents 5,1% et les interventions de diverses natures 9,6%.

Le nombre de centres de secours en baisse. Le processus de départementalisation a été tardif dans les Yvelines. Du coup, le projet de construction de nouveaux centres de secours n’en est que dans sa première phase. Cependant, entre 2004 et 2009, le nombre de centres est passé de 62 à 46. L’objectif à terme est d’arriver à 36 centres.

Problème de recrutement. Le département des Yvelines bénéficie d’un nombre de sapeurs-pompiers professionnels par habitant supérieur à la moyenne des Sdis. Ce chiffre ne doit cependant pas masquer le problème de recrutement et de fidélisation des pompiers, qu’ils soient professionnels ou volontaires. Pour favoriser l’arrivée de nouveaux sapeurs, le Sdis a mis en place, en 2009, un dispositif d’aides financières au logement des professionnels. Parallèlement, des actions ont été menées à destinations des volontaires, telles des opérations de sensibilisation dans les écoles ou encore le rapprochement avec des employeurs comme Renault ou Peugeot pour inciter des ouvriers en chômage technique à suivre une formation de pompiers volontaires.

Source : http://www.leparisien.fr/

sapeurs pompiers incendie pompier pompier en intervention secours à personne accident

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire
 
↑ Haut de page ↑

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site

SITE ACTUELLEMENT EN COURS DE REFONTE,

IL EST POSSIBLE QUE VOUS PUSSIEZ RENCONTRER DES DIFFICULTEES LORS DE VOTRE NAVIGUATION SUR LE SITE

Merci de votre compréhension