Les explosions sur des sites industriels depuis trois ans

  • Par pompiers-18
  • Le vendredi 09 avril 2010
  • Commentaires (0)

L'explosion qui a fait un mort et douze blessés mercredi dans une usine du groupe Carbone-Lorraine à Gennevilliers, dans les Hauts-de-Seine, a été précédée d'au moins onze accidents de même type au cours des trois dernières années.

2007 

12 février : une explosion fait deux blessés dans l'usine chimique de Gilette (Alpes-Maritimes). 
18 avril : deux démineurs sont tués et un autre blessé dans l'explosion d'un dépôt de munitions de la Sécurité civile à Ressaincourt (Moselle). 

2008 

15 octobre : l'explosion d'un transformateur fait quatre blessés à la centrale hydro-électrique de Golfech (Tarn-et-Garonne). 
21 octobre : un patient de l'hôpital Laennec de Creil (Oise) est tué, un médecin et un infirmier sont blessés par l'explosion d'une bonbonne d'oxygène dans le service de neurologie. 

2009 

29 janvier : l'explosion d'un camion dans une zone de maintenance de la raffinerie Total à Fort-Mardyck (Nord) fait un mort et cinq blessés. 
17 février : deux ouvriers métallurgistes sont tués par l'explosion d'une pièce dans une fonderie de Saint-Chamond (Loire). 
28 avril : un technicien d'EDF est tué par l'explosion d'un poste électrique sur lequel il intervenait sur le port de Gennevilliers. 
15 juillet : une explosion sur la plate-forme pétrochimique de Total à Carling (Moselle) fait 2 morts et 5 blessés. 
31 juillet : une explosion dans une fonderie d'art de Villedieu-les-Poêles (Manche) fait une trentaine de blessés. 
23 novembre : quatre personnes sont blessées, dont deux grièvement, dans deux explosions survenues à dix minutes d'intervalle et dues à des réactions chimiques dans l'usine SNF (polymères) d'Andrézieux-Bouthéon (Loire), classée Seveso. 
18 décembre : un conducteur de tracto-pelle est tué dans une explosion de gaz, dans une centrale électrique d'EDF à Blénod-lès-Pont-à-Mousson (Meurthe-et-Moselle). 

Le plus grave accident reste celui de l'usine chimique AZF à Toulouse, le 21 septembre 2001. L'explosion de 300 tonnes d'engrais, du nitrate d'ammonium, fait 30 morts, plus de 3.000 blessés, plusieurs dizaines de milliers de sinistrés et plus de 2,5 milliards d'euros de dégâts. 

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire
 
↑ Haut de page ↑

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site

SITE ACTUELLEMENT EN COURS DE REFONTE,

IL EST POSSIBLE QUE VOUS PUSSIEZ RENCONTRER DES DIFFICULTEES LORS DE VOTRE NAVIGUATION SUR LE SITE

Merci de votre compréhension