L'incendie quasi éteint sur le ferry en mer Baltique

  • Par pompiers-18
  • Le mardi 12 octobre 2010
  • Commentaires (0)

L'incendie sur un ferry de la mer Baltique ancré dans les eaux danoises, était presque complètement éteint dimanche après avoir fait rage pendant plus de 30 heures, a annoncé le commandement opérationnel de la marine danoise.

Ce ferry dont les 249 passagers et membres d'équipage avaient été évacués samedi, avait été victime d'une explosion sans doute accidentelle. Il est ancré depuis samedi au large de l'île danoise de Langeland.

"Il n'y a plus de flammes visibles à bord, seulement de la fumée qui est moins importante qu'hier" samedi, a déclaré à l'AFP le commandement danois.

"La situation est stable et les bateaux des pompiers continuent à arroser le ferry de l'extérieur", a-t-il ajouté, soulignant que le risque de pollution en raison d'une possible fuite de fioul était faible.

Les autorités danoises avaient précisé samedi que les réservoirs du ferry contenaient 200 tonnes de fioul mais qu'il n'y avait pas eu de fuite.

Les pompiers doivent monter à bord du bateau lundi pour vérifier s'il y a toujours des petits incendies à l'intérieur du navire et le vider de son eau pour éviter qu'il ne coule. Cette opération, prévue initialement dimanche, a été reportée à lundi car la température à bord du ferry est encore trop élevée, a expliqué la marine.

Le Lisco Gloria, qui bat pavillon lituanien et appartient à la compagnie danoise DFDS, était parti de Kiel, en Allemagne, et faisait route vers Klaipeda, en Lituanie, quand, dans la nuit de vendredi à samedi, une explosion s'est produite sur le pont supérieur.

Alors que le ferry dérivait, deux sauveteurs allemands avaient réussi à monter à bord et à jeter l'ancre immobilisant le bâtiment à environ trois km de l'île de Langeland, dans le détroit du Grand Belt.

Une nouvelle explosion à bord, au cours de la journée, avait attisé le feu.

Tous les passagers - parmi lesquels des Allemands, des Russes, des Danois, des Lituaniens, des Lettons et des Argentins - et les membres de l'équipage avaient été secourus et ramenés à Kiel.

Vingt huit personnes avaient dû recevoir des soins, dont 23 emmenées dans des établissements hospitaliers après avoir inhalé de la fumée, mais personne n'a été grièvement touché.

Les premières indications de l'enquête suggèrent une défaillance technique, a déclaré à l'AFP Stefan Jung, porte-parole de la police à Kiel.

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire
 
↑ Haut de page ↑

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site

SITE ACTUELLEMENT EN COURS DE REFONTE,

IL EST POSSIBLE QUE VOUS PUSSIEZ RENCONTRER DES DIFFICULTEES LORS DE VOTRE NAVIGUATION SUR LE SITE

Merci de votre compréhension

×