Explosion au gaz en Californie: 4 morts, les raisons de l'accident inconnues

  • Par pompiers-18
  • Le samedi 11 septembre 2010
  • Commentaires (0)

SAN FRANCISCO - Le gigantesque incendie provoqué jeudi soir par la rupture, pour une raison inconnue, d'une canalisation de gaz près de San Francisco, a fait 4 morts et plus de 50 blessés, un bilan qui pourrait s'alourdir alors que les pompiers luttent toujours contre les flammes.

L'accident s'est produit jeudi soir à San Bruno, une ville résidentielle située à trois km à l'ouest de l'aéroport international de San Francisco.

Toute la nuit, les pompiers ont lutté contre l'impressionnant brasier, qui a donné de la ville une image de dévastation, qualifiée de "dantesque" par plusieurs habitants.

Vendredi matin, le chef des pompiers de San Bruno, Charlie Barringer, avait annoncé au quotidien Los Angeles Times que six personnes avaient péri, mais le gouverneur adjoint de Californie, Abel Maldonado, a revu le bilan à la baisse, au moins temporairement, lors d'un point presse à San Bruno.

Selon M. Maldonado, le bilan provisoire fait état de 4 morts, plus de 50 blessés, dont trois personnes dans un état critique brûlées au troisième degré, 38 bâtiments détruits et 7 bâtiments endommagés. L'incendie, qui s'est étendu sur plus de 6 hectares, était contenu vendredi matin à 75%.

Le bilan pourrait cependant s'alourdir dans les prochaines heures, au fur et à mesure que les recherches avanceront dans les décombres avec l'aide de chiens.

"Vous avez entendu les chiffres, ils ne peuvent qu'augmenter", a averti le maire de San Bruno, James Ruane.

"C'est une tragédie horrible", a déclaré pour sa part M. Maldonado. "Les vies de nombreuses personnes ont été soudainement bouleversées pour toujours, et j'adresse mes prières à chacune d'entre elles", a-t-il ajouté.

A l'approche du 9e anniversaire des attentats du 11-Septembre, l'explosion avait ravivé les craintes d'une attaque terroriste ou d'un crash aérien, mais les pompiers ont vite établi que la déflagration était accidentelle.

"Nous savons qu'une canalisation de gaz s'est rompue hier vers 18H24 (01H24 GMT) mais nous en ignorons la cause. Nous allons la déterminer très vite", a précisé M. Maldonado, qui a déclaré l'état d'urgence dans la région.

Jeff Smith, porte-parole de la compagnie Pacific Gas & Electric, fournisseur de San Bruno en gaz et électricité, a parlé d'un accident "absolument horrible". Si l'entreprise était mise en cause, "nous en assumerions la responsabilité", a-t-il assuré.

Certains témoins ont rapporté que l'explosion avait creusé un cratère de plusieurs mètres de diamètre.

Jeudi soir, les pompiers envoyés sur place s'étaient vite retrouvés débordés par l'ampleur de l'incendie, qui dégageait une chaleur telle que les fenêtres de leurs camions, pourtant garés à bonne distance, s'étaient mises à fondre.

Les services d'urgences des hôpitaux de la région ont été mis en état d'alerte.

"C'est une tragédie", a déploré Karl Sonkin, porte-parole du complexe médical Kaiser Permanente. "Nous faisons de notre mieux pour traiter les patients".

"J'ai entendu un bruit comme celui que fait un avion lorsqu'il vole à basse altitude, et puis tout à coup la maison s'est mise à trembler", a expliqué Tina DiIoia, qui était chez elle avec son bébé au moment de l'explosion, à 800 mètres de là.

"Puis il y a eu une autre explosion. Je suis sortie et il y avait des débris qui volaient de partout", a-t-elle ajouté.

Un autre témoin a assuré à la chaîne de télévision CNN qu'il avait cru à un tremblement de terre, parlant de plusieurs secousses successives pendant une dizaine de minutes.

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire
 
↑ Haut de page ↑

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site

SITE ACTUELLEMENT EN COURS DE REFONTE,

IL EST POSSIBLE QUE VOUS PUSSIEZ RENCONTRER DES DIFFICULTEES LORS DE VOTRE NAVIGUATION SUR LE SITE

Merci de votre compréhension