Expérimentation de la lance Cobra

  • Par pompiers-18
  • Le mercredi 28 juillet 2010
  • Commentaires (0)

Reportage en direct avec les médias locaux et nationauxLes sapeurs-pompiers du Haut-Rhin expérimentent la lance Cobra, un outil révolutionnaire.


LE SDIS DU HAUT-RHIN : 7.000 sapeurs-pompiers, premier département français en effectif et un SDIS qui veut toujours se hisser à la pointe de la technologie : ce matin, lundi 26 juillet 2010, le Service Départemental d’Incendie et de Secours du Haut-Rhin (SDIS 68) expérimentait un système révolutionnaire, la lance « Cobra ». Développée par la Sté suédoise Cold Cut System, cette technologie permet d’effectuer deux actions essentielles : la perforation des murs, portes et autres éléments de structure grâce à un jet d’eau sous haute pression, et la diffusion d’un brouillard d’eau dans les pièces en feu. Ce système diminuerait considérablement les risques rencontrés par les sapeurs-pompiers lors d’une intervention dans un incendie.
« Cobra », une révolution
L’utilisation d’un tel procédé neutraliserait l’environnement dangereux que représente un espace en feu pour les sapeurs-pompiers. Son action préventive s’opère depuis l’extérieur du bâtiment ou de la maison embrasée. Le perçage du mur ou d’une porte blindée permet la diffusion d’un brouillard de fines gouttelettes d’eau, à 200 m par seconde, à l’intérieur de la zone embrasée, projetée par la même lance via un jet d’eau à haute pression (300 bars).

Parfaire plutôt que subir
La diffusion du brouillard d’eau fait passer la température du local sinistré de 700 °C à moins de 100°C en quelques secondes. L’équipe d’attaque peut alors parfaire l’extinction au lieu de se battre contre le feu dans des conditions extrêmes, encourant des risques d’épuisement rapide, voire des phénomènes souvent meurtriers comme les Flashover, Backdraft ou autre Fire Gas Ignition, les pires ennemis de nos soldats du feu. 

L’intérêt du SDIS 68
Le SDIS du Haut-Rhin voit en cette technologie un outil efficace et sécurisant pour ses sapeurs-pompiers ainsi qu’un moyen potentiel pour les centres de première intervention (CPI).

Le système Cobra ailleurs dans le monde
Le groupe de travail européen Firefight étudie de très près le système Cobra, déjà exploité en Espagne, en Allemagne, en Suède, en Norvège, en Angleterre… C’est le Commandant Stéphane Huriet, chargé de la prospective pour le SDIS68 qui pilote l’expérimentation haut-rhinoise, en lien avec son homologue de l’Ecole Nationale Supérieure des Officiers de Sapeurs-Pompiers (ENSOSP) qui suit notre démarche. Une première pour un SDIS en France.

L’expérimentation au SDIS 68
Si cette technologie mérite toute l’attention d’un Service Départemental d’Incendie et de Secours, son expérimentation est primordiale. Celle-ci se fera en deux étapes pour le SDIS 68.
- La première phase de l’expérimentation revêt un caractère scientifique : il s’agit de mesurer, à l’aide d’outils scientifiques adaptés, les performances du système. A cette occasion, le sapeur Julien Gsell, sapeur-pompier volontaire haut-rhinois, effectuera sa thèse de Master sur les capacités d’extinction du système Cobra. Les expérimentations permettant d’acquérir une base de données s’effectueront fin juillet 2010 à Colmar et consisteront en une série de brûlage en caisson à feu, avec extinction à l’aide du système Cobra. Le caisson sera instrumentalisé à l’aide de nombreux thermocouples, transmetteurs de pression différentielle, fluxmètres, caméras… afin d’obtenir des mesures chiffrées et vérifiables concernant le procédé d’extinction.
- La seconde phase de l’expérimentation débutera par la formation d’une équipe de ‘formateurs Cobra’ du 18 au 22 octobre 2010. Cette formation, qui se déroulera dans le département, sera à la fois pratique et théorique, avec alternance de briefings, cas pratiques et débriefings. Une fois l’équipe de formateurs constituée, un véhicule Cobra sera mis en service, à titre expérimental, au Centre de Secours Principal de Mulhouse du 1er novembre au 31 décembre. Cet engin interviendra sur chaque départ de feu concernant les secteurs de Mulhouse, Illzach et Wittenheim (environs 200 000 habitants).
- La troisième phase sera une étape de réflexion sur le devenir de cet outil avec un partage des résultats au niveau national ainsi que l’organisation de tables rondes sur le sujet.
Les médias sont nos partenaires au quotidien. Aussi, le SDIS 68 souhaite partager cette expérience avec eux et avec la population ainsi qu’avec vous, dès les premiers jours de l’expérimentation et jusqu’à la fin de celle-ci. Les médias ont répondu présents ce matin. Parmi eux, TF1, France 3 Alsace, I-TV, L’Alsace, les DNA, AFP, RTL2, Top Music, StrasTV.com. 
Le Colonel Pierre Almand, notre directeur départemental et le Commandant Stéphane Huriet, chargé de la prospective, ont présenté le sujet avec Julien Gsell, l’expert « Cobra ». Les médias se sont rendus sur le plateau technique afin de suivre l’expérimentation en temps réel.
Les médias seront invités à nouveau pour la seconde phase, courant octobre et début novembre. 
Photos : http://www.pompiers68.fr/portail/galeries-photos/recherche-et-prospective

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire
 
↑ Haut de page ↑

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site

SITE ACTUELLEMENT EN COURS DE REFONTE,

IL EST POSSIBLE QUE VOUS PUSSIEZ RENCONTRER DES DIFFICULTEES LORS DE VOTRE NAVIGUATION SUR LE SITE

Merci de votre compréhension