cérémonie

Les sapeurs-pompiers célèbrent deux cents ans de service

C'est le 17 mai 1812 que les élus de la cité casseloise ont décidé de créer une subdivision locale de sapeurs-pompiers. La collectivité s'était engagée à subventionner l'achat d'uniformes et de matériel et à financer l'entretien des acquisitions et des « pompes », comme on appelait la caserne à l'époque.

Vingt et un hommes composent le corps. Aucun registre ne porte mention du premier responsable.

Deux siècles plus tard, les soldats de feu casselois ont marqué comme il se doit l'anniversaire. Au programme figurait, notamment, des manoeuvres du groupe de reconnaissance et d'intervention en milieu périlleux (GRIMP), de la brigade cynophile de Cambrai et de Lomme et la présentation de véhicules et de matériel anciens et récents.

Côté expositions, le public a particulièrement apprécié la collection personnelle d'Olivier Aita. Celui-ci amasse, depuis plus de trente ans, les tenues et casques de sapeurs-pompiers. Les plus anciennes pièces datent de 1821. La collection de camions de pompiers de Martial Bouchery a été remarquée, de même que les reproductions de pompes à bras et de grandes échelles en bois de René Vantours.

Hommage à Marcel Debussche

Les visiteurs ont pu s'apercevoir que l'on pouvait également compter sur Jonathan Véro, pompier d'un nouveau genre, spécialiste des nouveaux animaux de compagnie, comme les serpents et autres reptiles.

Tout au long de la journée, les animations se sont multipliées. Le capitaine Bertrand-Xavier Rougane-Cap, chef de centre, et ses vingt-cinq hommes se sont dépensés sans compter pour donner à ce bicentenaire toute sa dimension. Ainsi, des recherches ont été effectuées dans les archives. Le long et patient travail a permis, notamment, de retrouver trace de l'incendie de la maison de retraite de Cassel le 12 novembre 1967 et la mort tragique au feu du chef de centre, le lieutenant Roger Blanckaert. Un hommage particulier a été rendu à Marcel Debussche, chef de corps principal de Cassel de 1931 à 1967, ancien des sapeurs-pompiers de Paris.

On a également parlé locaux. D'abord installés rue Desmyttere, les pompiers occupent depuis septembre 2009 un local fonctionnel et spacieux, situé place du général Vandamme.

Source : http://www.lavoixdunord.fr/

Un pompier volontaire tué lors d'une intervention

Un pompier volontaire a été tué et trois autres ont été blessés jeudi après-midi pendant une intervention sur un important feu de forêt dans les Cévennes ardéchoises, a-t-on appris auprès de la préfecture de l'Ardèche. Les quatre soldats du feu âgés de 20 à 28 ans étaient engagés sur une piste forestière sinueuse d'un massif des Cévennes, près de la commune de Sablières, dans le sud du département, quand leur camion a fait une chute en contrebas de plusieurs centaines de mètres. Le caporal-chef Anthony Di Mano est mort dans l'accident. Les autres trois pompiers ont été blessés. L'un "grièvement", mais son pronostic vital" n'est pas engagé, et les deux autres ont été blessés plus légèrement, a-t-on indiqué à la préfecture de l'Ardèche.

Ces quatre pompiers volontaires étaient partis du centre de Largentière en milieu d'après-midi pour intervenir sur un important feu de forêt. "Au moment de s'engager dans la lutte contre l'incendie, le camion s'est retourné et a basculé pour une raison indéterminée dans un ravin", a précisé Stéphane Béroud, directeur de cabinet du préfet de l'Ardèche, ajoutant que la victime, un jeune homme de 28 ans, n'était pas le conducteur du véhicule. Les quatre pompiers ont été évacués par hélicoptère en début de soirée. Les trois blessés ont été transportés vers les hôpitaux de Montpellier et Aubenas (Ardèche).

Causes indéterminées

Dans un communiqué, le ministre de l'Intérieur, Claude Guéant, a fait part jeudi soir de sa "profonde émotion et de sa grande tristesse" après le décès du caporal-chef Anthony Di Mano. "Le ministère de l'Intérieur veut témoigner de la gratitude et de la reconnaissance de la nation à ce sapeur-pompier volontaire de 28 ans mort au feu. Claude Guéant apporte son entier soutien à sa femme, à son jeune fils, ainsi qu'à tous ses camarades, dont trois ont également été blessés lors de cette intervention", a-t-il indiqué. Dans la soirée, le préfet de l'Ardèche, Dominique Lacroix, le procureur de la République, Christophe Raffin, ainsi que le président du conseil d'administration du SDIS(Service départemental d'incendie et de secours), Jean-Paul Manifacier, se sont rendus sur place pour lancer une enquête afin de déterminer les causes de l'accident.

L'incendie, qui s'était déclaré en début d'après-midi, a été circonscrit dans la soirée. Il a ravagé plus de 22 hectares, selon la préfecture. "Nous ne connaissons pas encore les circonstances du départ de feu, mais il est sous contrôle. Il sera éteint demain matin", a précisé le directeur du cabinet de la préfecture.

Source : lepoint.fr

Le patron des pompiers de Seine-Maritime succombe à un AVC

ROUEN (Seine-Maritime). Nous apprenons ce dimanche 29 janvier au soir le décès du colonel Christian Ménage, directeur du Service départemental d'incendie et de secours (Sdis) de la Seine-Maritime, dans sa 54e année. D'après nos informations, l'officier, qui a commencé sa carrière à Rouen (Seine-Maritime), a succombé à un accident vasculaire cérébral (AVC) alors qu'il se trouvait dans l'Aisne.

Didier Marie, président du Département de la Seine-Maritime, salue la mémoire d'un "homme attaché à sa mission, défenseur inlassable des sapeurs-pompiers et acteur majeur de la sécurité des Seinomarins". Il rend hommage aux "qualités humaines exceptionnelles du Colonel Ménage et à ses compétences mises, quotidiennement, au service de tous". Ddier Marie adresse ses condoléances à son épouse et à ses trois enfants "dans cette douleureuse épreuve". Les drapeaux des centres de secours du département de Seine-Maritime seront tous en berne le lundi 30 janvier, dès 9h.

Le colonel Ménage était patron du Sdis depuis août 2009.

↑ Haut de page ↑

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site

SITE ACTUELLEMENT EN COURS DE REFONTE,

IL EST POSSIBLE QUE VOUS PUSSIEZ RENCONTRER DES DIFFICULTEES LORS DE VOTRE NAVIGUATION SUR LE SITE

Merci de votre compréhension