Deux enfants et leur mère sauvés du feu

  • Par pompiers-18
  • Le vendredi 23 juillet 2010
  • Commentaires (0)

Hier, vers 13 h 20, un incendie s'est déclaré dans un appartement situé au 20, avenue de Lattre de Tassigny. Deux enfants ont été légèrement incommodés par les fumées.

Sur le trottoir à proximité de l'immeuble dans lequel s'activent les pompiers, Patrice regarde l'appartement du dernier étage du 20, avenue du maréchal de Lattre de Tassigny, aux Gibjoncs.

« Moi, j'habite au troisième étage, juste en dessous de l'appartement qui a brûlé. Soudain, vers 13 h 20, j'ai entendu des cris, alors je suis monté par l'escalier où il y avait déjà de la fumée. Je suis entré dans l'appartement où se trouvaient la maman et les deux enfants. Ils étaient paniqués. Alors je les ai fait évacuer. L'appartement était complètement enfumé et il y avait des flammes sur le lit, dans la chambre. Je me suis assuré qu'il n'y avait pas d'autres personnes dans l'habitation et on est descendu », résume Patrice.

Puis, l'homme a frappé à toutes les portes des appartements desservis par la cage d'escalier, demandant aux habitants d'évacuer.

Quand les pompiers, alertés par la mère de famille, sont arrivés sur les lieux, « des flammes sortaient par les vitres », raconte l'un des soldats du feu. L'appartement, de type F5 donne sur l'avenue d'une part et sur une esplanade d'autre part. C'est de ce côté que les pompiers ont installé la grande échelle. Deux soldats du feu, équipés d'appareils respiratoires individuels, et attachés à la nacelle sont montés jusqu'à l'appartement en feu et ont cassé les vitres afin d'évacuer les fumées. En même temps, d'autres pompiers avaient attaqué le feu en passant par les escaliers.

L'appartement a été très endommagé par le feu et la fumée. Il est inhabitable.

Les pompiers ont pris en charge les deux enfants qui ont inhalé un peu de fumée. Légèrement incommodés, ils ont, avec leur maman, été transportés au centre hospitalier de Bourges.

Quant aux voisins, inquiets de savoir s'ils allaient pouvoir regagner leurs appartements, ils devaient pouvoir le faire quelques heures après l'incendie dont l'origine reste indéterminée.

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire
 
↑ Haut de page ↑

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site

SITE ACTUELLEMENT EN COURS DE REFONTE,

IL EST POSSIBLE QUE VOUS PUSSIEZ RENCONTRER DES DIFFICULTEES LORS DE VOTRE NAVIGUATION SUR LE SITE

Merci de votre compréhension

×